Svetla Velikova
Peintre et sculpteure

Notes biographiques

Svetla Velikova est née à Pleven, en Bulgarie. Elle acquiert sa formation artistique à l'École nationale des beaux-arts et à l'Académie des beaux-arts de Sofia.

Elle participe à plusieurs expositions individuelles et collectives au Canada, (dont les Femmeuses), en France, en Allemagne et en Bulgarie. Sa plus récente exposition individuelle s'est tenue en 2010 à la Maison de la culture Rosemont-La-Petite-Patrie.

Elle obtint  le premier prix de peinture à l'huile au Salon des arts de Balma en France et le premier prix des arts décoratifs du Salon du Printemps de Toulouse. Ses oeuvres font partie de nombreuses collections publiques et privées au Canada, en Bulgarie, en France et en Allemagne, dont la prestigieuse collection Loto-Québec.

Démarche artistique

Je fais une approche figurative du corps humain qui reflète l'expression d'une réalité profonde et personnelle. Au-delà de la nudité physique, je m'intéresse à la nudité de l'être, à une mise en lumière de la profondeur de l'être. Je voudrais exprimer son essence et non refléter l'image dans son apparence externe et immédiate.

Le corps nu dans l'art est relié par analogie à toutes les structures qui font partie de l'expérience de notre imagination. À travers le désir de les exprimer visuellement comme partie de soi-même, nous nous rapprochons de notre auto identification. À travers l'existence de nos propres corps, nous apprenons la présence d'un ordre universel absolu. Cette expression ne correspond pas à une représentation de la réalité mais elle traduit les lois d'un ordre purement symbolique de l'espace et des couleurs que je traite formellement.

À travers la forme, son mouvement, son expression, j'interroge cette matière spirituelle qui est l'ÊTRE. Les courbes des corps et les gammes de couleurs monochromes s'unissent dans une invitation à l'introspection du sujet. Besoin de s'envoler, de sortir, … d'où? De soi-même peut-être. Fuir d'un espace, fuir dans le temps, c'est aussi évoluer au travers de ma peinture, essayer d'en transformer le cadre de sa matérialité. J'aimerais créer un espace où il n'y aurait pas de frontière temporelle pour questionner, dans l'attitude des corps pris dans l'infini, l'énigme de la présence au monde. Une sorte de chorégraphie où l'œuvre est un instant capté dans le cycle perpétuel. Chevauchements, juxtapositions, croisements qui imitent le jeu des forces qui ont créé et qui créent encore le monde.

Selon une ancienne croyance bulgare, il existe une matière spirituelle qui remplit l'espace et les choses qu'elle habite; on l'appelait Orenda. On croyait que l'Orenda pouvait se transmettre d'un humain à l'autre, d'un objet à un autre et qu'elle donnait une force surnaturelle. Selon les croyances, elle circulait à travers le sang des êtres vivants, propulsée par les battements du cœur de ceux-ci. Cette force vitale remplit l'espace, la nature et les êtres, créant des liens invisibles entre eux et communiquant grâce à sa fluidité

J'utilise des techniques de peinture et de dessin traditionnelles que j'applique sur des supports variés (toile, vélin, fibre de verre), créant des effets de transparence et de profondeur, jumelées à des projections multimédia. J'explore les effets de transparence qui laissent voir certaines parties et en recouvrent d'autres, comme un reflet des événements antérieurs toujours présents dans la mémoire, mais dont l'éclat est terni par le présent.

Dernières expositions

2015, 2014, 2013, 2012 Les Impatients, Parlez-moi d'amour

2014 Œuvres choisies : Collection Loto Québec, Centre d'exposition Lethbridge, Bibliothèque du Boisé

2014 20 ans déjà, Centre des loisirs St-Laurent

2012 Svetla Vélikova et ses élèves, Bain Mathieu

2011 20 personnalités du Québec, Galerie Loto-Québec

2010 Orenda, Maison de la culture Rosemont-La-Petite-Patrie

 

 

 

 

 

Jean-Louis Émond

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Téléchargez mon CV en cliquant sur l'icône